Primature Portail officiel

Sceau de Republique Gabonaise

Primature: Réunion de mise en œuvre des mesures d’urgence

Logo

Aller vite mais bien.

 

C’est l’invite du Premier Ministre, Chef du Gouvernement Emmanuel ISSOZE NGONDET à l’endroit des membres de Gouvernement concernés par les mesures d’urgence annoncées par le Président Ali BONGO ONDIMBA dans son adresse à la nation le 31 décembre 2017.

L’on se souvient aussi que le 09 mars dernier lors du conseil présidentiel, le Chef de l’Etat a manifesté son impatience face au respect du calendrier de mise en œuvre desdites mesures sociales. Il s’agit : de la réhabilitation des écoles primaires sur l’ensemble du territoire et la gratuité des frais d’accouchement dans toutes les structures sanitaires du pays.

Interpellé, le Gouvernement « se doit d’agir », a précisé Emmanuel ISSOZE NGONDET en réunissant ce 13 mars 2018, les membres du Gouvernement concernés par ces questions. Pendant plus d’une heure, le Premier Ministre a examiné, la faisabilité de la matrice d’actions à mettre en œuvre à compter de ce mois de mars, conformément au calendrier arrêté lors des différentes réunions interministérielles.

Pour ce qui est du premier point, la réhabilitation des établissements primaires. Les questions relatives à la couverture budgétaire, à la matérialisation sur le terrain et au plan de communication ont été examinées. Il apparait clairement que l’identification et le recensement ont été réalisés sur l’ensemble du territoire national. Ce sont en effet, 782 écoles qui sont concernées par cette opération. Les sites ont été visités par des missions envoyées sur le terrain, les appels d’offres sont en cours, avec la sélection des prestataires.

 Sur tous ces points, le Premier Ministre Emmanuel ISSOZE NGONDET a exhorté les ministres Paul BIYOGHE MBA, Denise MEKAMNE, Nadine Patricia ANGUILE OBAME et le Directeur Général de l’CNAMGS, Rénaud ALLOGHO AKOUE, de s’assurer de la garantie qu’offre ces partenaires et de la viabilité des entreprises, leurs capacités financières pour faire face à l’urgence présidentielle. Le Premier Ministre a aussi insisté sur la célérité dans le traitement des dossiers et le respect des procédures conformément au code des marchés publics.

Au sujet de la gratuité des frais d’accouchement. La mesure est très avancée dans sa mise en œuvre. Un décret d’application a été adopté le 26 janvier dernier, tous les professionnels ou presque de la santé ont été rencontré et sensibilisé, les kits d’accouchement sont désormais disponibles, l’identification des structures devant faire l’objet de la mesure est aussi prête. Elles sont au total 56 réparties dans l’ensemble du pays. Il s’agit des centres hospitalo-universitaires et des SMI. Les maternités, selon Madame le Ministre MEKAMNE, devraient fonctionner en réseau pour éviter l’engorgement. Les horaires des centres de santé ont été réaménagés.

Il faut ajouter que, parmi les acteurs, la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale, procèdera au renforcement du dispositif de prise en charge pendant les trois premiers mois de lancement de l’opération. L’organisme d’assistance sociale va aussi installer des centres d’immatriculation dans les différentes entités de soins, au bénéfice des femmes ne disposant pas pièces d’état civil.

 Globalement, pour le Chef du Gouvernement, il faut garantir la pérennité de toutes ces mesures, car le temps presse et le Chef de l’Etat Ali BONGO ONDIMBA va officiellement lancer le démarrage effectif de ce Plan d’urgence dans un avenir proche.

Publié le : 13 / 03 / 2018

Journées de TravailPuce